Vous êtes ici : Les dossiers famille > Vie pratique > Défiscalisation et avantages fiscaux pour la famille

Défiscalisation et avantages fiscaux pour la famille

Payer moins d’impôts, voilà un objectif partagé par beaucoup de ménages. Afin d’y arriver, il suffit de ne pas oublier de faire valoir ses droits lors de sa déclaration annuelle de revenus : en voici quelques-uns. Et n’oubliez pas : le total des avantages fiscaux ne peut pas entrainer une diminution du montant de l'impôt dû supérieure à 10 000 euros, qu’importe le montant des revenus imposables.

Défiscalisation et avantages fiscaux pour la famille

Miser sur le quotient familial

Pour comprendre comment réduire ses impôts en jouant sur le quotient familial, revenons d’abord sur les bases. Aux yeux de l’État, une personne à charge équivaut à une part fiscale. Les revenus fiscaux déclarés sont divisés selon les parts fiscales de votre foyer. En clair, la baisse d’impôt est importante si vous avez plusieurs personnes à charge chez vous. Par ailleurs, si vous n’avez plus d’enfants à charge et que vous êtes veuf, divorcé ou célibataire, vous avez le droit de bénéficier d’une demi-part sur le quotient familial. Cependant, des règles sont à respecter. Il faut que vous viviez seul depuis 5 ans et que vous ayez eu à la charge un enfant mineur durant 5 ans. Vous en apprendrez plus à ce sujet sur Fiscalement.fr, site spécialisé dans le domaine de la défiscalisation et des avantages sociaux.

La garde d’enfants

Vous avez confié vos enfants à une garderie, une crèche ou un centre de loisirs ? Vos dépenses vous permettront de toucher un crédit d’impôt qui correspond à la moitié des sommes payées pour la garde et cela, après déduction des différentes aides que vous avez reçues. Le crédit d’impôt ne prend en considération que les frais de garde. Il n’est pas possible d’y intégrer les suppléments comme le cinéma ou les parcs d’attractions ainsi que les dépenses liées à l’alimentation. Par contre, si vous avez une assistante maternelle et que vous l’avez indemnisée pour l’achat des jouets par exemple, vous pourrez inclure les dépenses dans le calcul.

Les frais de scolarité

Une réduction d’impôt forfaitaire est accordée aux parents ayant des enfants scolarisés. L'importance de cette baisse dépend du niveau de la scolarisation : collège, lycée ou enseignement supérieur. Ainsi, pour l'imposition des revenus de 2017, elle était de 61 euros pour le premier cas, de 153 euros pour le second cas et de 183 euros pour le dernier cas. Pour profiter de cette réduction d’impôt forfaitaire, vous devez mentionner le nombre d’enfants scolarisés dans la déclaration de revenus.

Le cas du départ en retraite

Outre les enfants, en tant qu’actif, vous bénéficiez d’exonération sur vos indemnités lorsque vous partez en retraite ou en préretraite. Par contre, vous ne pourrez pas profiter de cet avantage fiscal si votre départ est volontaire. À noter également que seul le montant de l’indemnité conventionnelle ou légale peut être exonéré.

Avoir un salarié à domicile

Garde-malade, garde d’enfant, cuisinier, assistant de vie, femme de ménage, jardinier…employer ces salariés à domicile donne droit à une réduction d’impôt. Cette baisse est équivalente à la moitié des dépenses de l’employeur, après déduction des aides accordées par l’État ou les organismes privés. La réduction d’impôt est accessible dans la limite des 12 000 euros avec une majoration de 1 500 euros par enfant à charge ou de 20 000 euros si le contribuable a une personne invalide à sa charge ou est lui-même invalide.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : e7XMJj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires